• Home > Publications > Learning & Management > Développer l’engagement des collaborateurs
  • Développer l’engagement des collaborateurs

    Retour sur le petit-déjeuner découverte du 29 janvier 2019

    Qu’est-ce que l’engagement ? Par rapport à quoi s’engage-t-on ? Quels mécanismes permettent de générer de l’engagement ? Quels sont les principaux leviers ? Voici les questions sur lesquelles Emmanuelle Joseph-Dailly et Livia Bahier Michel, du groupe Julhiet Sterwen, nous ont apporté leur éclairage de chercheuses et de consultantes.

    Engagement collaborateurs

    L’engagement, une question d’importance

    Pourquoi l’engagement est-il un sujet d’importance ? Parce qu’une étude a montré que seuls 10% des collaborateurs sont profondément engagés, 60% indifférents, et 30% peuvent adopter des comportements contre-productifs.
    Les motifs de désengagement sont liés les uns aux autres, du manque d’écoute au manque de moyens.

    Engagement ou motivation ?

    La motivation est un mouvement spécifique à l’individu.
    L’engagement se fait par rapport à l’entreprise, au manager, aux collègues ou à la valeur travail : nous sommes sur la création d’un lien, une dimension affective.

    De l’importance de l’exemplarité

    On reproduit ce qu’on vit. La recherche nous a montré que ce phénomène reposait sur la biologie, et plus spécifiquement sur « les neurones miroirs ». Un exemple bien connu ? Quand quelqu’un baille, on a tendance à faire de même. Tout cela porte sur des dimensions affectives.
    De la même façon, un manager engageant va permettre à ceux qu’il accompagne d’avoir un comportement engageant avec leurs interlocuteurs.
    Le manager doit également avoir un comportement exemplaire, notamment en termes de justice et d’éthique. Le sentiment de justice est primordial.

    Manager engageant et comportement

    Le manager, par son comportement, doit aider à l’autre à développer des sentiments positifs. Or, parfois, même animé par de bons sentiments, le manager peut avoir un comportement « toxique ». Prenons l’exemple d’un collaborateur qui n’arrive pas à boucler un dossier. Si le manager arrive et résout rapidement la question, le collaborateur ne sera pas fier du travail accompli, ce qui est source de désengagement.

    Manager engageant ou manager engagé ?

    Pour que le manager puisse être engagé, il a besoin d’être au clair avec la direction prise par l’entreprise. Il a aussi besoin d’être fier de son entreprise. Et de voir son effort valorisé par son propre manager.
    De la même façon, il a besoin de bien se connaître, de savoir quelles sont ses forces et ses faiblesses, et les reconnaître. Enfin, il sait partager avec les autres.

    Une dimension systémique

    L’engagement passe par la qualité de vie au travail : conditions de travail, capacité à s’exprimer librement et contenu du travail (employabilité).
    Pour développer l’engagement, il est primordial de valoriser l’effort et pas uniquement le résultat.

    Pour conclure….

    L’engagement porte une dimension systémique, dont le manager est la clé de voûte. Son exemplarité est vitale pour inspirer les collaborateurs. Au-delà, la culture de l’entreprise, les pratiques qui y sont répandues, créent un climat propice à l’adhésion profonde recherchée.
    Et si la fierté et le plaisir étaient les hormones de l’engagement des collaborateurs ?

    Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter !

    A découvrir également : le manager, levier d’engagement (vidéo).

    Emmanuelle Joseph-Dailly est anthropologue, chercheuse, consultante et coach. Elle est également l’auteur de l’ouvrage « Développer l’engagement des collaborateurs », aux éditions Eyrolles.
    Livia Bahier Michel est également chercheuse, doctorante en éducation, carriérologie et éthique, et consultante.