• Home > Publications > Learning & Management > IA : quelle place dans l’entreprise d’aujourd’hui… et de demain ?
  • IA : quelle place dans l’entreprise d’aujourd’hui… et de demain ?

    Le 15 avril dernier,  le Learning Lab Human Change (lab dédié à l’innovation managériale co-fondé par Julhiet Sterwen et le CNAM) organisait une soirée dédiée à la place de l’intelligence artificielle (IA) dans l’entreprise de demain.

    C’est devant un amphithéâtre comble que Cécile Dejoux et Julien Lever ont animé la soirée.

    Amphithéâtre IA

    Table ronde 1 : Comment faire de l’intelligence artificielle l’atout des managers ?

    Autour de Benoît Georges, des Echos, des invités prestigieux ont partagé leurs expériences de mise en oeuvre de l’intelligence artificielle. Voici quelques exemples.

    Ainsi, William Eldin, CEO de XXII, nous a expliqué les difficultés rencontrées lors de la mise en place du magasin expérimental de Casino. Les leçons tirées? Il est primordial d’associer les collaborateurs le plus rapidement possible, et de leur donner toutes les clés de compréhension nécessaires.

    Florence Estra, Directrice Marketing Digital d’Air France, a partagé son expérience concrète de la mise en place d’un chatbot dans le cadre de la relation client. Ce chatbot répond aux questions les plus simples et les plus récurrentes, aidant ainsi à gérer les 8000 messages quotidiens (en moyenne) reçus par l’entreprise. Résultat : des clients plus satisfaits et des collaborateurs qui peuvent s’attacher aux sujets les plus complexes.

    Intelligence Artificielle IA 1

    Table ronde 2 : L’intelligence collective réinventée à l’heure de l’IA

    Cette deuxième table ronde, animée par Julien Lever, était orientée sur l’intelligence collective. Celle-ci est en effet un pré-requis indispensable pour la mise en place de l’intelligence artificielle.

    Formons nos collaborateurs à l’intelligence collective, afin qu’ils puissent également mieux travailler avec l’IA. Cela passe notamment par l’importance du feedback. Luc Tardieu a ainsi souligné qu’il était primordial de le développer, et que ce dernier reste l’apanage de l’humain.

    Cécile Dejoux a également partagé les clés de réussite pour réussir le voyage de l’IA. Pour elle, il s’agit de décloisonner, faire du test & learn, acculturer les collaborateurs, et surtout les accompagner.

    Intelligence artificielle IA 2

    Table ronde 3 : deux cas d’usage de l’IA

    Autour de Fabien Claire (News Tank Management), EDF et Malakoff Mederic Humanis sont venus exposer des cas d’usage de l’IA.

    Malakoff Mederic Humanis a mis en place l’IA dans le cadre de la facilitation de la détection des fraudes.  Dès le début du projet, elle a été jaugée par les collaborateurs, qui l’ont mise au défi, pour évaluer ses capacités et ses limites. Elle a été rapidement associée à l’équipe : de l’importance de l’acculturation, qui permet de comprendre avant d’utiliser.

    Chez EDF, un chatbot juridique répond aux questions simples et fréquentes. Cela augmente la satisfaction client, tout en permettant aux juristes de s’attacher aux sujets les plus complexes. Et un nouvel emploi a été créé : dresseur de chatbot. Il s’agit d’une personne qui veille à l’entretien de la pertinence de l’IA. Le collaborateur vérifie régulièrement les connaissances du chatbot et corrige ce qui pourrait être erroné.

     

    Intelligence artificielle IA 3

    Pour conclure…

    Les points clés à retenir de ces retours d’expérience ? L’IA est notre alliée… si elle est au bon endroit. Les possibilités sont immenses, à condition d’associer d’associer, dès l’origine, les collaborateurs, de leur donner du sens, de leur expliquer, de manière pragmatique, l’articulation et les bénéfices attendus.

    Il n’y a pas une seule recette pour utiliser l’IA et chaque entreprise doit tester et trouver sa propre approche.

     

    Pour en savoir plus, découvrez notre expertise sur le leadership et le management.