Actualités

DSI

Les DSI seront-ils les introducteurs privilégiés de la transition écologique dans les entreprises ?

La transformation numérique est une évidence pour les entreprises… mais ses impacts, en particulier environnementaux, le sont moins. Au moment où les entreprises s’interrogent sur la manière dont elles vont gérer leur transition écologique ces aspects sont à considérer. Et si, justement, les DSI possédaient les atouts décisifs pour devenir les introducteurs privilégiés de cette transition ?

 

Le numérique est le secteur dont l’empreinte carbone affiche la plus forte croissance. Il consomme aujourd’hui 10 % de l’électricité mondiale et émet 4 % des gaz à effet de serre : 2 fois plus que l’aviation civile. A ce rythme, ces émissions égaleront en 2025 celles de l’automobile. De plus, l’extraction des métaux nécessaires au numérique a de graves conséquences sanitaires.

Ces impacts sont de plus en plus connus et les DSI ne peuvent pas les occulter.
Ils peuvent même se saisir de cette question pour prendre un rôle qu’exige l’époque.

Ils disposent à cet effet de 3 atouts.

  1. Le numérique constitue aussi un outil inégalable pour atténuer l’ensemble des impacts, à travers l’efficacité énergétique, l’optimisation des ressources et le développement d’activités plus dématérialisées. Au sein de l’entreprise, c’est donc chez le DSI que se trouvent les bons instruments.
  2. Les DSI peuvent être exemplaires en matière de sobriété sans dégrader la qualité de leur service : un applicatif hébergé sur un serveur alimenté en énergie renouvelable ou par une centrale à charbon offre les mêmes fonctionnalités… La transition des gros process industriels sera plus compliquée.
  3. A travers les projets, les DSI peuvent agir sur les process métier et éclairer leurs impacts carbone. Ils bénéficient d’une chance qui a souvent manqué aux Directeurs du Développement Durable : le lien direct avec les enjeux économiques et l’influence pratique sur l’évolution des comportements.

 

Alors que la confiance dans le numérique est entamée au titre du climat, de l’emploi, de la vie privée ou encore de la santé psychique des plus jeunes… le choix de combiner la transition numérique et la transition écologique peut constituer pour les DSI une nouvelle promesse, répondant à des préoccupations largement partagées, porteuse de sens et responsable.

 

Ecrit par Michel Perrault.