• Home > Publications > Assurance & protection sociale > Sécurité Sociale : vers une reprise des étudiants dans le Régime Général
  • Sécurité Sociale : vers une reprise des étudiants dans le Régime Général

    Sécurité sociale étudiantsLe régime étudiant de Sécurité Sociale

    Depuis 1948, la Sécurité sociale délègue la gestion des étudiants à des organismes privés appelés « mutuelles étudiantes ».
    Les étudiants choisissent entre deux organismes pour la gestion de leurs droits : la LMDE (La Mutuelle Des Etudiants) ou le réseau EMEVIA (mutuelles régionales).
    Toutefois, la qualité et la viabilité de ces organismes ont été fortement remises en cause ces dernières années.
    En mars 2018, la loi Orientation et Réussite des Etudiants (ORE) validait la migration du régime étudiant vers le régime général.

    Les difficultés des mutuelles étudiantes

    A l’image de la LMDE, mise sous tutelle en 2014, les mutuelles étudiantes rencontrent de grandes difficultés :

    • Complexité administrative : manque de clarté dans le choix LMDE / EMEVIA, démarches compliquées lors du changement de lieu de vie ou de situation ;
    • Forte propension des mutuelles à utiliser les données des étudiants pour leur proposer des produits d’assurance ;
    • Incapacité des mutuelles à répondre efficacement aux besoins des étudiants : qualité de service insuffisante, délais de remboursement longs, gestion des dossiers défaillante…

    Les avantages du régime général

    Jimmy Losfeld, président de la Fédération des associations générales étudiantes, déclare que cette réforme permet « un gain de pouvoir d’achat et un système de santé plus efficient » pour les étudiants.

    • Simplicité d’usage via le portail unique : ameli.fr ;
    • Fin des difficultés induites aux changements de statuts ;
    • Economies de frais de gestion suite à la migration dans le système d’informations de la CNAMTS (régime général) ;
    • Gains de pouvoir d’achat : disparition du forfait annuel aux mutuelles étudiantes de 217 euros, remplacé par la Contribution Vie Etudiante et Campus (CVEC) de 90 €, sauf boursiers.

    Les changements pour les étudiants

    • Nouveaux étudiants à partir du 01/09/2018 : les droits restent gérés par le régime précédent, qui est souvent celui des parents.
    • Etudiants déjà affiliés au RESS avant le 01/09/2018, les droits seront basculés au 01/09/2019 dans le régime général.

    Conclusion

    Quelques mois après l’entrée en vigueur de la réforme, les objectifs de simplification, d’amélioration du service et de réduction des charges sont atteints.
    La réintégration des étudiants dans le régime général n’est cependant que le premier pas vers la rationalisation des nombreux régimes spéciaux de la sécurité sociale.

     

    A découvrir aussi : Quel impact de la DDA sur les obligations de formation Assurances ?