• Home > Publications > Retail Banking & SFS > Cas clients > Evaluation du dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux & le financement du terrorisme & plan d’action
  • Evaluation du dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux & le financement du terrorisme & plan d’action

    Dans un contexte réglementaire toujours plus contraignant, un groupe bancaire universel, implanté dans plus 160 pays, a souhaité auditer son dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT), et élaborer un plan d’action sur les écarts identifiés.

    Bâtir un programme avec une mobilisation massive des équipe opérationnelles existantes

    Les enjeux majeurs de la mission résidaient dans la capacité à délivrer le résultat du diagnostic en très peu de temps, et à définir un plan d’action approuvé par toutes les parties prenantes au programme.

    Ce programme s’articule autour de 3 axes complémentaires :

    • Définir le dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme cible qu’un groupe bancaire universel ayant des entités et filiales dans le monde entier, devrait disposer ;
    • Conduire une phase de diagnostic mesurant l’écart existant avec le dispositif cible défini ;
    • Elaborer un plan d’action visant à combler les écarts identifiés.
      Nous avons défini un questionnaire comportant 264 questions couvrant les 4 piliers du dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme : la gouvernance, les procédures internes et contrôles, l’obligation de vigilance à l’égard des clients, l’obligation de déclaration de soupçon. Ce questionnaire a été envoyé aux entités et filiales du groupe. Les réponses obtenues ont été analysées au regard des indicateurs clés définis, en vue d’identifier les écarts potentiels.

    Les conclusions du diagnostic, ainsi que les axes d’amélioration identifiés ont été validés par le sponsor du programme et l’ensemble des parties prenantes impliquées.

    Déployer un plan d’action concret

    Suite à la phase du diagnostic, les axes d’améliorations ont été déclinés, de manière opérationnelle, en plan d’actions respectivement au niveau du groupe, des pôles et des lignes métiers. Une gouvernance projet a également été définie, avec notamment la nomination du sponsor et du chef de programme, et l’implication de toutes les parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre du dispositif de  lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme au sein de la banque. Une organisation en mode projet a également été proposé au département sécurité financière, afin de piloter la mise en œuvre du plan d’actions. Au cours de cette mission, notre client a particulièrement apprécié notre capacité à respecter les échéances imposées et à proposer des solutions pratiques adaptées à ses besoins.