Actualités

télétravail coronavirus

Travail distant : les entreprises face à un défi massif et brutal

En 2019, 15% des Français pratiquaient le télétravail (source: Baromètre Digital Workplace 2019 Julhiet Sterwen & IFOP). Or, aujourd’hui, l’immense majorité des entreprises a dû passer au travail distant, et ce de façon massive, brutale et sans doute durable. Le défi est donc immense.
SI, collaboration, management, liens, organisation… Tout s’est trouvé bouleversé. La nécessité absolue de poursuivre l’exploitation et le développement des entreprises requestionne nos modes de fonctionnement sous bien des aspects.

Le SI, en première ligne

La première question est bien évidemment celle des outils.
Côté hardware, certaines entreprises, dont les salariés n’étaient pas équipés de matériel nomade, ont su preuve d’initiatives hors normes, par exemple en faisant déménager le matériel fixe juste avant le confinement.
Au-delà, nous sommes nombreux à constater une saturation des infrastructures. Encore une fois, nos DSI ont dû déployer des trésors d’ingéniosité : partages de connexions, créneaux d’accès aux VPN, etc. Le travail de sensibilisation des équipes face au risque de surcharges est remarquable. Mais cela reste fragile, et surtout, très ponctuel…

Travail distant : la collaboration en question

Face à cette obligation de passer brutalement au travail distant, la question de la collaboration s’est posée, et se pose toujours avec une acuité particulière, sous plusieurs aspects :
• Comment choisir parmi la forêt d’outils collaboratifs (Office 365, Teams, Skype, Google, Zoom, Discord…) ? Comment les déployer en un temps record?
• Comment permettre aux collaborateurs d’adopter rapidement l’outil et les bonnes pratiques afférentes ?
• Comment accompagner des collaborateurs qui ont l’habitude de se rencontrer physiquement, vers les outils digitaux ? Comment faire très vite évoluer la culture, et ce de manière durable ?

Accompagner les collaborateurs

La situation de confinement est bien évidemment déstabilisante pour tous. La perte de repères est complète, en particulier pour l’immense majorité des collaborateurs qui n’a jamais, ou très ponctuellement, pratiqué le télétravail.
Première étape, indispensable : organiser son travail au quotidien, reconstruire ses repères et rituels, trouver les solutions pour gérer son temps et son équilibre vie personnelle / vie professionnelle. C’est une démarche très personnelle, qui doit être facilitée par le manager, dont les qualités d’écoute sont plus que jamais sollicitées.
Une fois cette période déstabilisante passée, nous rentrons dans le vif du sujet. Manager à distance les équipes et les collaborateurs nécessite des pratiques spécifiques. Comment faire, quand on n’a jamais été confronté au sujet, en particulier dans une actualité si anxiogène ? Plus que jamais, il est vital de structurer l’écoute, d’entretenir le lien, d’augmenter le niveau de confiance, et d’aider l’autre à se projeter.
N’oublions d’ailleurs pas d’accompagner les managers, qui doivent relever des challenges inédits, et se questionnent sur les limites de leur rôle dans ces conditions si particulières.

Poursuivre et maintenir les activités et les projets critiques, et préparer demain

Personne ne sait quand, et dans quel état nous allons sortir de cette situation de crise.
Pour protéger nos entreprises et l’économie, nous devons soutenir au maximum notre activité, et anticiper tout ce qui peut l’être.
• Travailler les processus de décision, et optimiser la gestion des comités et la gouvernance en nous appuyant de manière créative sur les outils collaboratifs
• A tout prix, poursuivre les projets en cours et assurer la pérennité des activités critiques

Cette crise, aussi contraignante et terrible soit-elle, offre l’opportunité d’améliorer individuellement et collectivement nos modes de fonctionnement.

 

Saisissons cette chance !